Pourquoi

Pourquoi s’intéresser au dégoût ?

Au moins une fois dans notre vie, nous avons tous mangé quelque chose qui nous a profondément dégoûtés et dont le souvenir demeure vif. Cette émotion, d’une part, révèle nos penchants personnels liés à notre éducation et à nos expériences de vie. D’autre part, notre réaction physiologique agit comme un mécanisme de défense faisant ressurgir notre animalité. Le contexte dans lequel nous l’éprouvons est un puissant indicateur de la diversité humaine ainsi que de sa complexité. Il nous informe sur nos manières de négocier les démarcations socio-culturelles : différence, cohésion et même exclusion.

Quel objectif ?

En étudiant ce que nous n’aimons pas et nos réactions, nous espérons cartographier les aliments qui provoquent le dégoût et les comprendre dans leur dimension culturelle, sociale, historique et scientifique. Nous souhaitons également sensibiliser aux problématiques écologiques via ce prisme particulier et aimerions définir des actions possibles à effectuer pour préserver notre environnement. En effet, les aliments que nous n’aimons pas ne pourraient-ils pas être, dans certains cas, des solutions à nos problèmes écologiques ? Par exemple, serions-nous prêts à manger des insectes au petit-déjeuner dans notre bol à céréales préféré ? Au dîner, un steak tartare de viande de laboratoire accompagné d’un verre d’eaux usées recyclées ? L’émotion du dégoût nous pose donc la question collective : jusqu’où serions-nous prêts à aller pour changer nos habitudes en choix alimentaires plus durables, pour le bien-être de notre environnement ?

Quelle action ?

Notre projet prend la forme d’une collecte de contenus dont la participation est ouverte à tous. L’ensemble des contributions est présenté sur le mini-site thefoodwelovetohate.org. Il sera ensuite parallèlement mis en scène sous forme d’exposition qui présentera les fonctionnements du dégoût en lien avec le rejet alimentaire et ses motivations, qu’elles soient physiologiques, éthiques, religieuses, esthétiques, écologiques, etc. En tant que participant, vous intégrez cette communauté de recherche et avez la possibilité de vous inscrire à notre newsletter pour savoir comment nous allons utiliser votre contenu et où en est l’exposition.

Le projet vous tente et vous désirez participer ?

Nous accueillons avec plaisir les contributions sous forme de texte, image, enregistrement audio et/ou vidéo, dessin ou toute autre forme tant que celle-ci peut être téléchargée digitalement. Si vous cherchez de l’inspiration, jetez un œil à la galerie des contributions déjà reçues.

Pour participer, suivre ce lien.

Les soumissions sont ouvertes du 04.12.2019. au 30.06.2020

L’exposition ouvre le 02.04.2020.

Nous vous prions de consulter les Conditions générales de participation. Un grand merci et on se réjouit de découvrir vos partages.

Qui sommes-nous ?

Premier musée au monde consacré à l’alimentation, l’Alimentarium présente depuis plus de 30 ans les multiples facettes de l’alimentation humaine, donnant une place importante aux personnes qui produisent, préparent et partagent la nourriture. Notre approche est pluridisciplinaire et aborde les aspects culturels, historiques et scientifiques. Au fil du temps, le Musée s’est imposé comme une référence de l’alimentation grâce à sa programmation audacieuse et décalée.

Constitué par Nestlé SA et Nestlé Suisse SA en 1980, l’Alimentarium est légalement une fondation gouverné par des Statuts et un Conseil de Fondation et régie par les articles 80 et suivants du Code Civil Suisse placée sous la surveillance de l’Autorité fédérale de surveillance des fondations.