L’Expression du dégoût

Le dégoût est non seulement une émotion que l’on ressent, c’est aussi une émotion que l’on exprime

On considère le dégoût comme l’une des émotions de base, parce qu’elle est notamment caractérisée par une expression faciale spécifique et universelle. Dans sa fonction la plus primitive, basique, l’expression du dégoût indiquerait qu’une chose, par exemple de la nourriture, qu’une personne goûte ou renifle est reconnue par celle-ci comme mauvaise et potentiellement dangereuse (1). L’expression de cette émotion aurait ainsi une valeur de communication importante pour la survie de l’espèce.

Dans son ouvrage The Expression of the Emotions in Man and Animals, Darwin définit le dégoût comme une impression « provoquée originellement par un objet qui répugne dans le domaine du sens du goût, puis, par extension, par tout ce qui peut donner lieu à une impression analogue, par l’intermédiaire de l’odorat, du toucher et même de la vue »(2). Darwin observe ainsi qu’un dégoût extrême s’exprime par des mouvements de la bouche semblables à ceux qui préparent l’acte du vomissement : la bouche s’ouvre grand, la lèvre supérieure se rétracte énergiquement, les parties latérales du nez se plissent, la lèvre inférieure s’abaisse et se renverse.

Photo de l’expression du dégoût.
Un autoportrait réalisé par de Mr. Rejlander sur la demande de Charles Darwin pour son ouvrage : "The Expression of the Emotions in Man and Animals".

Les expressions faciales des émotions, dont le dégoût, ont été largement étudiées à partir de la fin des années 50. Après avoir montré la dimension universelle des expressions faciales des émotions, les psychologues Paul Ekman et Walter Friesen en ont développé un système de codage rigoureux – le système FACS (Facial Action Coding System) (3).

Selon ce système, le dégoût s’exprimerait par un plissement de la peau du nez vers le haut (contraction du muscle releveur naso-labial, ou musculus levator labii superioris alaeque nasi), un abaissement des coins externes des lèvres (par le muscle abaisseur de l’angle de la bouche, musculus depressor anguli oris) et l’ouverture de la lèvre inférieure (par le muscle abaisseur de la lèvre inférieure).

Image tirée du set de photographie standardisé « Standard Expressor JACFEE » (4).
©Humintell

Une description des détails anatomiques qui a par exemple été utilisée par Disney-Pixar(5) pour recréer l’émotion particulièrement crédible de la personnification du« Dégoût » dans le film Vice-versa (Inside Out)(6).

Image du personnage « dégoût » du film Disney-Pixar Vice-versa.
©Disney Pixar, all rights reserved.
Image de la jeune héroïne exprimant l’émotion du dégoût dans le film Disney-Pixar Vice-versa.
©Disney Pixar, all rights reserved.

J’ai envie d’en savoir plus sur le dégoût.

Notes et références

(1) Rozin P et al (2008). Disgust. In Handbook of emotions, 3rd ed. (pp. 757-776). New York : Guilford Press.

(2) Darwin CR (1890). L’expression des émotions chez l’homme et les animaux (2e éd.), Reinwald :Paris, (citation p271). disponible iciet ici pour la version originale anglaise La citation originale est la suivante : “Disgust is a sensation rather more distinct in its nature, and refers to something revolting, primarily in relation to the sense of taste, as actually perceived or vividly imagined ; and secondarily to anything which causes a similar feeling, through the sense of smell, touch, and even of eyesight.”

(3) Ekman P & Friesen WV (1976). Measuring facial movement. Env. Psycho.Nonverbal Behav., 1(1), 56-75. Disponible ici.

Ekman P & Friesen WV (1978). Manual for the facial action coding system. Consulting Psychologists Press.

(4) Biehl et al (1997) J. Nonverbal Behav., 21(1), 3-21.

(5) Keltner D & Ekman P (2015). The Science of ‘Inside Out’, The New York Times, july 3 2015. Consultable ici.

(6) Vidéo « Vice-Versa - Faites connaissance avec Dégoût ! », visible ici